La parodontologie pour traiter les infections du parodonte

parodontologie cannesLes maladies parodontales sont fréquentes mais les symptômes, souvent méconnus, manquent de la véritable attention qu’ils méritent. Pourtant, elles peuvent entraîner le déchaussement des dents si elles ne sont pas soignées à temps. Voici tout ce que vous devez savoir sur la parodontologie !

Le parodonte, c’est quoi ?

La parodontologie, également appelée parodontie, renvoie à tout ce qui concerne le parodonte, c’est-à-dire l’ensemble des tissus qui permettent de maintenir la dent dans l’os de la mâchoire. Ainsi, le parodonte comprend la gencive, l’os alvéolaire sur lequel reposent les dents, le cément que l’on retrouve sur les racines dentaires, les fibres parodontales et le ligament alvéolo-dentaire qui permet de relier la dent à l’os.

La parodontologie est donc la branche de la dentisterie qui s’attache à diagnostiquer et à traiter toutes les maladies qui peuvent toucher l’un de ces éléments.

L’origine d’une maladie parodontale

Toutes les maladies parodontales sont d’origine infectieuse. Elles apparaissent progressivement. Tout d’abord, la plaque dentaire s’infiltre sous la gencive ce qui forme des poches entre la racine et la gencive entraînant la destruction des fibres mais aussi le développement de bactéries qui provoquent une inflammation du parodonte. C’est ainsi qu’apparaît ce que l’on appelle une gingivite.

Si celle-ci n’est pas traitée dès le début, la gingivite évolue en parodontite qui provoque l’inflammation des tissus plus profonds. L’os est alors abîmé de façon irréversible, le collet de la dent est à nu et celle-ci n’est donc plus maintenue correctement en place. La conséquence est un déchaussement des dents.

Le traitement des maladies parodontales

Le traitement d’une maladie parodontale consiste à stopper l’infection et donc la destruction des tissus. Le dentiste doit également les réparer si nécessaire et remplacer les dents s’il y a eu déchaussement.

Pour cela, à un stade précoce de la maladie parodontale, le dentiste réalise un détartrage pour éliminer la plaque dentaire à l’origine de cette maladie. Pour assainir la gencive, il peut également effectuer un surfaçage. Et parfois, la prise d’antibiotiques est nécessaire.

À un stade avancé de la maladie parodontale, le dentiste peut utiliser plusieurs techniques de soins :

  • La technique du lambeau d’assainissement : Pour retirer le tartre sur la racine, le dentiste doit décoller la gencive de la dent. La poche est ainsi supprimée.
  • La technique de régénération tissulaire guidée : Pour que le tissu de soutien puisse se régénérer, le dentiste met en place une membrane à l’intérieur du parodonte.
  • La technique du comblement osseux. Elle consiste à l’os par un matériau osseux.

En cas d’échec de ces techniques, il peut être nécessaire d’extraire la dent. Pour la remplacer par la suite, il faudra alors la pose d’un implant dentaire.

Comment reconnaître une maladie parodontale ?

Pour ne pas en arriver là et être soigné dès le début, il est bon de savoir reconnaître une maladie parodontale. Celle-ci se manifeste par des saignements de la gencive lors du brossage des dents mais aussi une rétractation de la gencive qui entraîne une hypersensibilité au niveau des dents. Enfin, les dents qui se déplacent sont également un signe de problème au niveau du parodonte.

En cas de présence de ces symptômes, il faut consulter un dentiste de toute urgence.

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress